Le nouveau campus de centres de calcul à Opfikon-Glattbrugg (ZH)

Crédit Suisse a annoncé qu’elle allait déplacer avec Google une grande partie des applications dans des clouds publics. Microsoft va bientôt inaugurer ses propres infrastructures de cloud pour ses clients de Suisse. Et même Oracle construit aussi dans notre pays ses infrastructures de cloud. Le business du cloud computing est en plein essor en Suisse, ce qui fait que la construction et l’exploitation de centres de calcul se développent parallèlement pour héberger ces clouds. C’est une bonne occasion pour Emch+Berger d’apporter son savoir-faire et son expérience en matière d’infrastructure du domaine, de la première esquisse à la remise des clés.

Zurich est situé au centre de l’Europe et est très orienté vers l’international. Grâce à une culture d’entreprise favorable, une législation fiscale attractive et un personnel hautement qualifié, les entreprises de la finance et de la technologie du monde entier rencontrent à Zurich les meilleures conditions – pour le business du cloud computing également.

La société hollandaise Interxion, qui exploite des centres de calcul, en construit un nouveau près de la gare de Glattbrugg et investit pour cela 130 millions de francs environ. C’est pour elle une extension du site de Zurich. Le bâtiment est un cube compact de trois étages, qui comptera finalement 11 groupes de secours pour l’alimenter, 8 machines frigorifiques et des locaux d’une surface utile de 7 100 m2 pour les serveurs. La puissance électrique totale sera de 12 mégawatts. Interxion exploite déjà sur la parcelle voisine à l’est le centre de calcul ZUR1 qui sera aussi agrandi de 300 m2. Ce campus de centres de calcul offre une grande flexibilité capable de répondre aux besoins croissants en surface et en courant électrique.

Au sein d’une équipe pluridisciplinaire, Emch+Berger planifie l’infrastructure, de la première esquisse à la remise des clés à l’exploitant. Notre expérience de longue date et notre savoir-faire avéré nous permettent d’offrir également une planification efficace et professionnelle de la structure porteuse et de parvenir ainsi sûrement au but dans les délais.

Le bâtiment est situé le long du chemin de fer de la vallée de la Glatt, à proximité de la gare de Glattbrugg. Dans cette zone, le terrain est de mauvaise qualité et le niveau de la nappe phréatique se trouve à fleur du terrain naturel. Nous avons planifié un abaissement de la nappe phréatique par le procédé Wellpoint lors de l’exécution de la fouille. À cause de la proximité des voies de chemin de fer, celles-ci ont dû être surveillées continuellement pendant l’exécution pour détecter toute déformation susceptible de se produire, suite à l’abaissement de la nappe phréatique. Les fondations comportent plus de 120 pieux forés en béton coulé sur place, d’une longueur allant jusqu’à 20 m.

Au sous-sol du bâtiment sont logés un réservoir d’eau de pluie et plusieurs dépôts de diesel pour les générateurs de secours. Les serveurs prendront place au rez-de-chaussée et aux deux étages supérieurs. Ces étages sont exécutés entièrement en construction massive. Au-dessus du 2e étage se trouve l’étage technique, dominé par une structure métallique sur toute la surface du bâtiment. Cette structure est destinée aux aérorefroidisseurs de la climatisation du centre de calcul.
Les nombreuses installations techniques sont complexes et mettent fortement à contribution la structure porteuse. La coordination permanente de tous les planificateurs spécialisés est indispensable au bon déroulement du chantier. Outre la planification et le dimensionnement de la structure porteuse, une part importante de nos prestations consiste à évaluer et à coordonner au fur et à mesure les équipements nécessaires dans ce bâtiment.

Le projet a démarré en janvier 2018 sous la direction de la MBA Projektmanagement AG, en collaboration avec son équipe bien rodée de planificateurs expérimentés de longue date. Grâce à une gestion de projet stricte et bien cadencée, le forage des pieux de fondation a pu débuter encore la même année. Le maître d’ouvrage a imposé de travailler avec deux entreprises générales, l’une étant chargée de l’enveloppe du bâtiment et l’autre de son aménagement intérieur avec toute la technique. Il en est résulté des interfaces exigeantes au cours de la planification et de l’exécution. La logistique, elle aussi exigeante à cause de l’exiguïté des lieux – tracé du chemin de fer, ligne à haute tension et voisinage de l’aéroport – est l’un des défis particuliers de cet ambitieux projet.

L’exploitation débutera en été 2020 à l’issue de la première étape comportant 4 générateurs diesel et 4 machines frigorifiques. La construction et le programme complet des tests auront duré deux ans et demi.

La vidéo du projet.

Retour au sommaire
Auteur/s
Pasquale Angelini
Emch+Berger AG Zürich