Le parc Friedental, à Lucerne

Avec l’aide d’Emch+Berger, le site de l’ancienne décharge Ried, exploitée jusque dans les années 1940 par la Ville de Lucerne, a pu être entièrement assaini et remodelé en un peu plus de deux ans. Depuis l’été dernier, une centaine de jardins familiaux et un parc public constituent un nouvel espace de détente attrayant dans le Friedental, aux abords de la ville.

En 2009, une étude préliminaire, suivie d’une autre plus détaillée, a révélé que les jardins familiaux situés sur le site de l’ancienne décharge n’étaient plus suffisamment protégés par la couche de surface. Des ordures y avaient été déposées jusque dans les années 1940. De grandes quantités de polluants, notamment des métaux lourds et des hydrocarbures aromatiques polycycliques, ont été trouvées dans ces jardins. C’est pourquoi la Ville de Lucerne a édicté des mesures d’urgence en 2010, interdisant ou restreignant l'utilisation des jardins par les amateurs et les jeunes enfants. Par la suite, les autorités ont décidé de ne pas se limiter à l’assainissement des terrains contaminés, mais de réaménager toute la zone et d’y créer un parc public à côté des jardins familiaux.

Les mesures d’assainissement dont Emch+Berger a été mandaté consistaient pour l’essentiel en le remplacement des matériaux du sol (couche superficielle, couche sous-jacente et déblais). Pour cela, toutes les infrastructures existantes et les anciens jardins de banlieue ont été supprimés et les arbres abattus. De grandes surfaces ont été déblayées, labourées, rechargées de terre et, finalement, remodelées. Quelques très vieux chênes en bordure de la zone ont été épargnés, de même que les rangées d’arbres. Ils ont été intégrés à l’aménagement du nouveau parc. Ainsi, le Friedental peut désormais être utilisé comme zone de détente et espace vert ouvert au public, les conditions de cette mise en valeur étant assurées sur le long terme.

Le canal de la Reuss au Rotsee, qui date des années 1920 et parcourt la dépression du Friedental, a également fait l’objet d’une réhabilitation, avec pour objectif d’augmenter son débit nominal de 300 l/s à 900 l/s. Il a été élargi. De nombreux étangs ont été créés, de même que plusieurs anses pour les poissons. Toutes ces nouveautés mettent ainsi en valeur les rives du canal. Les effets de ces adaptations se sont fait sentir rapidement : déjà avant la fin des travaux, un castor s’est installé et a commencé à attaquer les plantations des rives.

Les infrastructures du Service des parcs et jardins de la Ville, qui avaient fait leur temps, ont été démolies et reconstruites. Ce service dispose maintenant de nouvelles halles et places conformes aux exigences des techniques environnementales. Une place d’environ 3 000 m2 a été créée pour le compostage des déchets verts de la ville.

Les 170 anciens jardins de banlieue ont été remplacés par une centaine de nouveaux jardins familiaux et un parc public. Tous les habitants de la ville qui ont une fibre verte peuvent les louer et y planter leurs légumes.

À côté des modifications visibles en surface, le projet comportait aussi le renouvellement de nombreuses conduites et canalisations souterraines, ainsi que la plantation de nouveaux arbres et haies. Le public dispose maintenant d’un réseau intéressant de chemins pédestres, qui conduisent notamment directement au Rotsee et à ses environs. Plusieurs zones de repos et de séjour agrémentent le tout et font du Friedental un espace urbain de détente très apprécié. Il a été ouvert au public en été 2018.

Retour au sommaire
Auteur/s
Nikolaus von Falz-Fein
Emch+Berger WSB AG