Où en sommes-nous dans l’application de la méthode BIM aux projets immobiliers et quelle sera l’évolution future?

Ces dernières années, nous avons eu l’occasion de tester en détail dans la pratique l’application de la méthode de travail BIM et de la perfectionner. Voici un aperçu des expériences faites jusqu’ici. Vous aurez ainsi une idée des prestations que nous pouvons vous offrir en relation avec la BIM.

Qu’est-ce que la BIM?

La Building Information Modelling (BIM) est une méthode de travail interdisciplinaire et de réseau qui rend efficaces et transparents les processus de l’étude du projet et de sa réalisation, à l’aide de maquettes numériques en trois dimensions. Avec la BIM, les plans dessinés appartiennent au passé. Les maquettes qui les remplacent sont des objets ou des éléments de construction, avec leurs données numériques et leurs propriétés comme p. ex. les matériaux constituants. Les maquettes peuvent être complétées par l’adjonction d’autres informations comme p. ex. la fiche technique d’un appareil, des renseignements destinés à la gestion du parc immobilier, etc.

La BIM permet de représenter numériquement toutes les phases d’un projet de construction. Tous les paramètres d’importance pour le projet, tous les délais et les coûts peuvent être déterminés déjà avant le début du chantier, puis mis à jour et contrôlés au fur et à mesure de l’avancement du projet.

La BIM ne s’applique pas seulement à l’étude du projet et à la réalisation des ouvrages (architecture, ingénierie, installations techniques du bâtiment). Elle offre aussi des avantages ultérieurement, au cours de l’exploitation, par exemple comme base de la gestion du parc immobilier, pour les locations ou lors d’un changement d’affectation.

Où en sommes-nous dans l’application de la BIM en Suisse ?

La méthode BIM commence à s’implanter en Suisse dans la construction en général, car on en attend plusieurs avantages: l’étude du projet et son exécution y gagnent en efficacité et en qualité; en outre, le vendeur d’un ouvrage peut utiliser, par exemple, des maquettes numériques 3D préparées spécialement selon les désirs du client.

En ce moment, la mise en œuvre est principalement le fait des grands bureaux d’ingénieurs ou d’architectes ainsi que des entreprises totales. Les petits bureaux hésitent encore à faire le pas, à cause de l’effort considérable nécessaire au départ. Du côté des maîtres d’ouvrage, ce sont surtout les professionnels qui exigent toujours plus souvent explicitement l’application de la méthode BIM et l’élaboration de maquettes numériques des ouvrages suivant leurs besoins précis. On ne peut donc pas encore parler d’une forte demande à propos de l’application de la BIM, dans l’ensemble du marché. Dans de nombreux projets, la méthode est appliquée de manière hésitante et des applications conséquentes de la technologie digitale dans le domaine de l’exploitation des parcs immobiliers en est encore à ses débuts.

Les expériences que nous avons faites nous ont essentiellement montré

  • que les bases manquent et que, par conséquent, les exigences des maîtres d’ouvrage à propos de la BIM ne peuvent pas encore être décrites de manière suffisamment précises;
  • que plusieurs entreprises gestionnaires de parcs immobiliers n’en sont qu’au début de l’introduction de la BIM et de son application, qui leur permettrait pourtant d’offrir et de commercialiser des solutions éprouvées quant à leur efficacité, pour exploiter les bâtiments.
  • et qu’on manque d’expérience et sous-estime les investissements nécessaires à la formation des collaborateurs et à la mise en œuvre des outils de la BIM.
     

Nous sommes cependant persuadés qu’à moyen terme, tous les maîtres d’ouvrage du domaine public et tous les investisseurs privés, grands ou de taille moyenne, étudieront les projets, les réaliseront et les exploiteront à l’aide de la BIM. C’est pourquoi nous sommes d’avis que la branche de la construction tout entière doit se préparer à cette mutation rapidement et systématiquement, pour ne pas manquer le coche.

La stratégie BIM du groupe Emch+Berger

D’emblée, le groupe Emch+Berger a adopté une stratégie BIM ambitieuse. Dans le domaine de l’immobilier, ses objectifs supérieurs sont en particulier les suivants:

  • Orientation clientèle: nous voulons créer de véritables plus-values pour notre clientèle grâce à des méthodes et des outils de travail modernes.
  • Prestations: nous voulons élargir notre portefeuille en y ajoutant la BIM et les technologies numériques.
  • Performance: nous voulons améliorer la démarche, diriger plus efficacement les projets et améliorer leur qualité.
  • Mise en œuvre: à partir de 2019, la méthode BIM devra être appliquée à tous les projets pour lesquels elle a un sens.
     

Nous pensons être en mesure d’atteindre prochainement ces objectifs. La formation et la mise en œuvre progressent selon le calendrier fixé et nous appliquons déjà aujourd’hui la méthode BIM à un grand nombre de projets.

Nos prestations BIM dans le domaine de l’immobilier

Dans le groupe Emch+Berger, l’étude des structures porteuses fait partie des prestations de base de nos bureaux d’ingénieurs régionaux. Par contre, les autres prestations concernant l’étude des projets, le conseil et la gestion dans le domaine de l’immobilier  ̶ développement, planification et réalisation  ̶ sont offertes dans toute la Suisse par la société Emch+Berger ImmoConsult AG (qui s’appelait jusqu’ici Emch+Berger AG Gesamtplanung Hochbau). Parmi ces prestations, voici celles qui sont en rapport avec la méthode BIM:

1. Conseil

  • l’accompagnement des clients qui introduisent la méthode BIM dans leur entreprise
  • le conseil et la représentation des maîtres d’ouvrage, des concepteurs et des gestionnaires de parc immobiliers (stratégie, principes généraux, conformité aux différentes phases du projet)
  • le suivi des démarches en rapport avec la commande des prestations et projets BIM («compétence de l’acheteur de prestations BIM»)
     

2. Contrôles

  • l’évaluation et l’optimisation de l’application de la BIM par les intervenants du projet selon les vues du maître d’ouvrage
  • le contrôle, la supervision, les seconds avis d’expert et la gestion de la qualité du déroulement du projet (PQM) à l’aide de la BIM
     

3. Coordination

  • le pilotage, la gestion et la coordination des projets à l’aide de la BIM
  • la planification des délais et de la logistique à l’aide de la BIM
     

A quoi faut-il prendre garde ?

  • La BIM n’est pas seulement un outil: la BIM n’est pas l’outil qui s’attaque à tous les problèmes de la construction et les résout. La BIM n’est pas non plus seulement un ensemble de maquettes numériques 3D transmises au maître d’ouvrage pour lui permettre de visualiser le bâtiment. La BIM est une méthode de travail qui, pour être appliquée efficacement, doit être ancrée profondément dans les démarches de l’entreprise. La BIM fait partie de la stratégie informatique de celle-ci, tout comme les autres applications IT.
  • Le monde hétérogène des logiciels: de nombreux outils BIM existent sur le marché, mais on ne peut pas dire aujourd’hui lesquels s’imposeront à longue échéance. Des systèmes ouverts, indépendants des fournisseurs et comportant des interfaces standardisées (open BIM), coexisteront avec des systèmes utilisant des formats propriétaires (closed BIM). Les propriétaires et les exploitants de bâtiments doivent en outre se demander dans quelle mesure des outils BIM leur seraient utiles et devraient donc être installés. Nous sommes d’avis que l’accent devrait être mis sur les outils du contrôle et de l’exploitation.
  • Du savoir-faire pour les maîtres d’ouvrage: à l’heure actuelle, de nombreuses possibilités de perfectionnement existent à l’intention principalement des concepteurs-projeteurs. Par contre, les maîtres d’ouvrage et leurs gérants n’ont encore que peu l’occasion de se perfectionner et d’échanger leurs expériences. Par nos prestations, nous désirons contribuer à combler cette lacune.
     

Et maintenant ?

Sans doute, la méthode BIM s’imposera-t-elle à moyen et long terme pour la plupart des projets immobiliers. Le perfectionnement des outils est si rapide que beaucoup de problèmes rencontrés encore aujourd’hui (p. ex. des interfaces et fonctions manquantes ou des incompatibilités) seront résolus sous peu. Mais une certaine consolidation aura lieu, en ce sens qu’un certain nombre de modalités et de domaines d’application aujourd’hui éprouvés s’avéreront inefficaces et peu rentables économiquement. C’est pourquoi il est important pour l’entreprise de participer activement à la mise en œuvre, pour qu’elle en retire l’optimum.

La BIM a été appliquée systématiquement dans les projets suivants:

 

Retour au sommaire
Auteur/s
Olaf Mittrach
Emch+Berger ImmoConseil SA