Réfection des canalisations à la Berntorplatz à Thoune

Le giratoire de « Berntorplatz » est l’un des principaux carrefours de la ville de Thoune. Il l’est non seulement pour le trafic routier, mais encore plus pour le réseau d’égout sous-jacent. En 2019, le giratoire sera transformé en un giratoire bétonné. En parallèle, la Ville de Thoune transforme son système en réseau séparatif, ce qui en augmente la capacité. Pour accompagner ces travaux complexes, Emch+Berger met ses compétences à la disposition de la ville.

Au cours des ans, les canalisations situées sous la chaussée ont été plusieurs fois étendues et complétées. Actuellement, celles issues des rues adjacentes se rejoignent au centre de la place, dans le giratoire. Les eaux usées sont ensuite conduites à la station d’épuration (STEP) par la Grabenstrasse et en partie par l’Untere Hauptgasse. La Ville désire rénover les canalisations et les mettre en séparatif avant les travaux routiers. Cette dernière mesure s’inscrit dans le cadre du Plan général d’assainissement, qui définit la séparation des eaux pluviales et des eaux usées. En même temps, Energie Thun AG a décidé de remplacer les conduites d’eau potable et de gaz situées dans le périmètre du projet.

Emch+Berger a élaboré plusieurs variantes pour ce projet complexe. Il fallait tenir compte de plusieurs facteurs déterminants, notamment la capacité des canalisations, d’autres chantiers dans l’agglomération et la brièveté de la période disponible pour l’exécution. Il fallait absolument maintenir en tout temps le trafic routier et l’approvisionnement en gaz et en eau. C’est pourquoi la position et la profondeur des conduites ont dû être adaptées. Plusieurs ouvrages spéciaux ont été conçus pour répondre aux débits considérables des eaux usées. Le périmètre des travaux de réfection a été élargi à la Grabenstrasse et à la Steffisburgstrasse, car ces deux rues ont un impact déterminant sur l’ensemble de l’ouvrage. Il y a eu plusieurs défis à relever, tant de nature hydraulique que relevant du génie civil. En sus, il a été essentiel de consulter à l’avance un certain nombre de riverains, d’hôtels et d’entreprises artisanales afin de tenir compte de leurs remarques.

Le chantier s’est ouvert en avril 2018. Le trafic motorisé a été dévié partiellement selon un plan général de circulation, pour libérer l’espace nécessaire au chantier. Les premiers jours nous une surprise de taille nous a été réservée : à côté des conduites inconnues, comme on en trouve souvent dans le sous-sol, des restes de remparts de la ville et des squelettes d’animaux ont été mis à jour. Le Service archéologique a dû être appelé à la rescousse. Les violents orages des semaines suivantes ont posé de nouveaux problèmes aux ingénieurs et aux ouvriers, qu’ils ont maîtrisés ensemble. Début juin 2018, quatre regards préfabriqués ont déjà été déplacés et plusieurs mètres de conduites de grand diamètre (jusqu’à DN 1 000 mm) ont été posés. Quelques tronçons de conduites d’eau potable ou de gaz ont également été réalisés. La réfection de l’ensemble des canalisations durera jusqu’à mi-septembre 2018.

Retour au sommaire
Auteur/s
Hanspeter Meier
Emch+Berger AG Bern
Simon Garcia
Emch+Berger AG Bern